Quel mode de garde choisir ?

La rédaction de maminou

Partager l'article sur Twitter Partager l'article par mail



Publié le .

Structure d'accueil collective, assistante maternelle, nounou, fille au pair, garde partagée ou baby-sitter : selon l'âge et les besoins de votre enfant, plusieurs modes de garde s'offrent à vous. Faites votre choix avec les conseils de Maminou !

Si les crèches ont aujourd'hui la préférence des parents, le manque de place, l'allongement des listes d'attentes et les démarches souvent compliquées poussent les familles à faire appel à d'autres modes de garde. Soit à un autre type de structure collective, type jardin d'enfant ou halte-garderie, soit à une garde à leur propre domicile ou à celui d'une assistante maternelle.

 

Les structures d'accueil de la petite enfance

Crèche collective, crèche parentale, crèche familiale, crèche d’entreprise, jardin d’enfant, halte-garderie… Vous êtes perdu dans la jungle des modes de garde collectif ? Pas de panique !

Avant tout sachez qu’il existe plusieurs points communs entre ces établissements :

  • L’accueil des enfants est assuré par des professionnels de la petite enfance
  • Toutes ces structures d’accueil de la petite enfance sont soumises au respect d’une réglementation. Elles font l’objet d’un avis ou d’une autorisation de fonctionnement du président du Conseil général. Et ce, suite au contrôle préalable des services de la protection maternelle et infantile (PMI).

Chacun de ces établissements peut être gérés par une collectivité territoriale (département, commune…) ou par un gestionnaire privé (entreprises, associations, caisse d'Allocations familiales…).

Quant aux locaux, leur aménagement est conçu de telle sort à favoriser l’éveil de vos bout’choux. Ils doivent bien sûr aussi répondre à des normes de sécurité bien précises !

En revanche, le mode d’accueil peut varier. Vos enfants peuvent ainsi bénéficier d’un accueil régulier ou occasionnel jusqu’à leur entrée à l’école maternelle, voire jusqu’à l’âge de 6 ans, en fonction des équipements de la structure.

 

L'assistante maternelle agréée

L'assistante maternelle agréée est la personne qui accueille habituellement des enfants à son domicile, moyennant rémunération, et qui a obtenu un agrément du Conseil Général.

Si vous employez une assistante maternelle agréée, vous devez respecter les dispositions de la convention collective nationale de travail des assistants maternels du particulier employeur.

Depuis le 1er janvier 2005, les parents employeurs d’assistants maternels ont une convention collective à leur disposition. En effet, par un arrêté ministériel datant du 17 décembre 2004, la Convention collective nationale de travail des Assistants Maternels du Particulier Employeur est désormais applicable depuis le 1er janvier 2005. Cet arrêté rend obligatoire l’application de cette convention par tous les parents employeurs qui confient leur(s) enfant(s) à un assistant maternel agréé.

 

La nourrice ou Nounou

La personne employée pour la garde d'enfant au domicile privé des parents relève de la convention collective nationale des salariés du particulier employeur. Cette personne peut avoir un lien de parenté avec vous, mais ne peut être votre conjoint ou votre enfant.

 

La fille "au pair"

Le statut « au pair » concerne les jeunes femmes et jeunes hommes qui ont entre 18 et 28 ans et effectuent un séjour linguistique dans une famille d'accueil pour une période n'excédant pas 18 mois.

La jeune fille au pair aide sa famille d'accueil dans les taches de la vie quotidienne telles que : les petits travaux ménagers ne nécessitant pas de connaissances spéciales (cuisine, garde des enfants, courses, etc.). On ne peut pas leur demander de faire de gros travaux, ni des travaux exigeant des compétences spéciales. La jeune fille au pair ne doit pas être considérée comme "une bonne à tout faire", ce n'est pas une employée de maison. La jeune fille au pair ne doit pas travailler en général plus de 30 heures par semaine. Il doit avoir un jour de repos minimum par semaine. Pour son travail en tant qu'aide familiale la jeune fille au pair reçoit de la famille d'accueil (au moins) 300 euros d'argent de poche chaque mois. Le logement et la nourriture sont assurés par la famille d'accueil. Ces derniers doivent être décents.

La famille d'accueil doit assurer à la jeune fille au pair la possibilité de suivre des cours de langue avec un minimum de 10 heures par semaine. La jeune fille au pair doit être déclarée auprès de l'URSSAF en tant que tel, ainsi qu'auprès de la Sécurité Sociale. Les cotisations pour ces deux organismes sont à la charge de la famille d'accueil. Il est recommandé d'avoir une Assurance Responsabilité Cicile pour la famille, valide également pour la jeune fille au pair.

 

La garde partagée

La garde partagée permet à deux familles d'employer une même nounou qui s'occupera de la garde de leurs enfants au domicile d'une famille et de l'autre en alternance.

Vous vous mettez d'accord avec un autre couple pour faire garder vos enfants par une même nounou, la moitié du temps chez vous, le reste du temps dans l'autre famille. Vous recrutez cette personne et définissez ses tâches. Elle est là avant tout pour la garde des enfants mais, si c'est précisé dans son contrat, elle peut aussi assurer le travail lié à leur présence, notamment la préparation des repas, l'entretien du linge, le rangement de la chambre et le nettoyage de la salle de bains.

Cette nounou est déclarée par les deux familles. Elle a donc deux contrats de travail distincts, deux payes et deux fiches de salaire.

Chaque famille peut percevoir l'Aged (allocation de garde d'enfant à domicile), à condition de déclarer individuellement la nourrice à l'Urssaf, et de lui dresser un contrat de travail. Il faut impérativement que le lieu de garde soit alterné : la nounou doit s'occuper des enfants à parts égales tantôt dans une famille, tantôt dans l'autre (un jour sur deux, ou une semaine sur deux, par exemple). Sinon, l'Aged risque d'être suspendue.

 

Le baby-sitting

Le baby-sitting est le petit job le plus prisé par les étudiants. Il s’agit d’assurer la garde d’enfants chez des Particuliers de manière ponctuelle ou régulière. Ainsi, vous pouvez être amenés à aller chercher les enfants dès leur sortie d’école, les garder le mercredi, pendant les vacances scolaires, en soirée, le week-end selon les besoins des parents.

Même si le baby-sitting est en général plus prisé par les filles, ce job peut être aussi exercé par les hommes. Même si une expérience avec les enfants est appréciée par les parents, aucune formation particulière n’est requise pour pouvoir exercer le métier de baby-sitter.

A noter : certaines familles privilégient des baby-sitters ayant préalablement obtenu le BAFA* (brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur), pouvant être considéré comme un vrai atout supplémentaire.

 


Inscrivez-vous !

2 minutes chrono pour publier gratuitement votre petite annonce ! Pourquoi attendre ?

C'est gratuit
Inscrivez-vous gratuitement